Back and Forth - Foo Fighters

Back and Forth.
LE documentaire tant attendu par tous les fans de rock indépendant. Après "Some kind of monster", le doc sur le groupe Metallica au moment où Hetfield, Ulrich et Hammet se sépraient de leur bassiste de toujours, Newsted (remplacé par Trujilo), il manquait un doc sur mon groupe préféré : les Foo Fighters.
Back and Forth se divise en trois parties inégales.
La première ne dure qu'une dizaine de minutes et revient sur le background du leader, Dave Grohl. On y évoque les groupes dans lesquels il a joué en tant que batteur avant d'intégrer le groupe phare dirigé par le regretté Kurt Cobain, Nirvana. Après le décès de ce dernier, Dave enregistre une cassette dans laquelle il joue tous les morceaux écrits pendant sa période nirvanesque.
La seconde partie commence. Dave devient guitariste/chanteur et recrute pour le nouveau groupe qu'il monte : il débauche Nate Mendel (bassiste), William Goldsmith (batteur) et Pat Smear (ancien guitariste des Germs et à de rares occasions lors de concerts live avec Nirvana). Il s'agit d'une grosse partie du reportage puisqu'on y apprend les difficultés lors du premier album - baptisé sobrement Foo Fighters - avec Goldsmith que Grohl ne juge pas assez bon et qui finira par quitter le groupe au profit de Taylor Hawkins. Smear quitte également le groupe, trop "vieux" dans un groupe trop "jeune", fatigué de devoir jouer les mêmes titres soir après soir. Franz Stahl remplace un moment Smear mais sa collaboration avec les Foo ne sera que de courte durée puisque Chris Shiflett intègre rapidement le rock band.
On apprend aussi comment Hawkins se bat avec l'alcool et la drogue - comme toute bonne rock star qui se respecte - et la peur de Grohl qui pense revivre le cauchemar d'avec Cobain juste avant sa disparition.
Au moment de l'album One by One, les tensions au sein du groupe ne sont que trop forte et Grohl décide de "changer d'air". Il intègre les Queens of the Stone Age pour leur album "Song for the Deaf". Revenant plus fort que jamais, Grohl tente une nouvelle approche de l'album et signe son plus grand titre : All my life. S'ensuit "In your Honor", "Skin and Bones" (tournée live comprenant des titres plus mélodiques) et qui donnera naissance a leur album suivant : "Echoes, Silence, Patience and Grace" où figure le légendaire "The Pretender".
Le reste du doc se concentre sur le making-of de leur album sortit en 2011, "Wasting Light". Grohl et son band enregistre dans le garage du chanteur en compagnie de Smear - venu faire un tit coucou et portant une vilaine grosse moustache -, Bob Mould - à la voix puissante - et le non moins barbu, charismatique et à bonnet Krist Novoselic venu jouer quelques morceaux à la basse.
Cette partie est l'occasion de voir les membres casés, père de famille avec leurs mioches qui courrent partout. Notons également que le reportage est ponctué d'interventions des divers membres du groupe, tous plus ou moins barbus, sauf Smear qui est vilain avec son ramasse poussière sous le nez, mais bon :)
En conclusion, Back and Forth tire son nom d'un des titres de l'album "Wasting Light" et qui pourrait se traduire par de long en large. Un doc que tous les fans attendaient avec impatience. On sait enfin tout ou presque des Foo. Mais le meilleur reste encore à venir.