Fan Boys

Bon alors là je m'adresse à tous mes amis geeks et fans de la première heure des trilogies Star Wars.

Pour débuter une bonne soirée, juste après descendu sa première bière et dévoré sa première part de pizza poivrons-jambon-fromage, et juste avant de se lancer dans une grooooose partie de console endiablée... j'vous propose pour vous mettre en jambe et de mater un p'tit film bien sympatoche j'ai nommé : Fan Boys.

 

Pour le pitch : 1998, quelques mois avant la sortie de "La Menace Fantôme". Prenez quatre potes, quatre geeks. Un soir, après une fête bien arrosée où ils se retrouvent tous les quatre ils évoquent leur passé et comment leur pote - qui s'est dégôté un job dans l'entreprise de papa -  les a lâchement abandonné pour "le monde des adultes". On apprend par la suite que l'un d'eux est gravement malade et que son dernier souhait est de se taper le trajet jusqu'au Skywalker Ranch de Georges Lucas afin d'y mater la copie de l'Episode Un. Bon idée de départ en soi.

 

S'ensuit des péripéties à la Road Trip, Supergrave le tout saupoudré de répliques cultes pour les afficionados d'Han Soloterie et autre Lando Calrissianerie. Et si en plus, au passage, les quatre amis s'arrêtent pour se payer la tête de quelques Trekkies... ça donne grave ! Notons quand même l'apparition mystérieuse d'un Wiliam Shatner au top de sa forme qui livre lui-même les plans du ranch et les moyens pour les quatre amis de s'y introduire. Jouissif ! Sans oublier ce très cher Seth Rogen, manifestement sur tous les fronds, grimé en Fan Number 1 de Star Trek et en proxenète fan lui aussi de Star Wars...

 

Un film qu'on mate entre copains et que l'on trouve enfin en Dvd puisqu'il n'est même pas passer par la case cinoche chez nous en France.

 

C'est le côté obscur... de la Force.

En cadeau la Bande-Annonce.