16004

Publié le par Jimmy

Ces temps-ci, j'ai beaucoup de mal à trouver l'inspiration.
Non, ce n'est pas vrai. Disons que j'ai pas envie, c'est tout.
Pas besoin de se cacher derrière un prétexte pourri. Je n'écris pas parce que je n'en ai pas tellement envie.
Mais l'écriture c'est comme tout : il faut une certaine régularité sinon on perd tout.
Et je crains de souffrir de ce mal ces jours derniers.
Je me mets derrière mon ordinateur et... bah rien ! Ca ne vient pas. J'ai beau mettre un peu de musique mais y'a rien à faire.

Après le retour des Editions Sombres Rets, je pense reprendre "Shak1 Espire" et lui donner une seconde fin. Je vais pousser l'histoire pour voir où elle me mène. Non pas que la fin initiale soit nulle. Disons qu'elle manque de panache. D'ailleurs, je pense même changer de titre.

Ce soir, pour mon histoire de voyageur, mon nombre de caractères s'élève à 16004. Ce n'est pas beaucoup mais l'histoire avance petit à petit. Je sais dans quelle direction aller. C'est juste que comme chaque fois que j'écris : je veux faire durer. Ce petit monde me plaît. Je sais où la destiner. Une anthologie que j'ai déniché sur la toile pour les Editions Netscripteurs. Une antho ayant pour thème : En attendant l'Apocalypse. La dead-line est pour le 16 décembre de cette année et je ne dois pas dépasser 40000 signes. Donc il me reste encore un peu de marge pour étoffer tout ça. Après je me dis que je ne suis pas obliger d'aller jusqu'à la limite de signe.

Bien sur, tout ce que j'ai pondu depuis juillet me servira pour mon recueil de nouvelles qui n'a pas encore de titre... Mais ça va venir. Je le sens. J'attends juste la ch'tite illumination.

Publié dans Ressenti du moment

Commenter cet article