Impulsion créatrice

Publié le par Jimmy

Comme je l'ai posté hier, j'ai achevé ma nouvelle.
Mais dans la nuit, alors que je surfais encore sur le Net aux alentours d'une heure du matin, une envie de tapoter le clavier me reprit. Sans trop savoir où j'allais, j'ai pondu une page entière sans m'arrêter, sans remonter la ligne presque d'une traite. Après avoir réctifié les fautes de frappes, les quelques fautes d'orthographe, j'ai relu mon texte et je n'en croyais pas mes yeux. L'histoire se suffisait à elle-même. Je n'avais pas besoin de détailler quoi que ce soit. Tout était là. Chaque phrase amenait la suivante jusqu'au mot "FIN" qui ne tarda pas à venir.
Le concours de nouvelles occupait mon esprit. Je cherchais toujours un début d'idée qui me permettrait de démarrer un tit quelque chose. Quelque chose de modeste bien entendu. Mais le "texte" en question était déjà là. Je venais de l'écrire, l'histoire que je destinais à ce concours. Je l'avais devant moi. Inutile de chercher plus loin.
Je me suis couché et j'ai dormi, comme je l'avais dit la veille, d'un sommeil sans rêve.
En me réveillant, je songeais toujours à cette histoire et après le petit-déjeuner, je l'ai fait lire à ma femme. Elle aussi la trouvait très appropriée. Ce sera cette histoire et nulle autre que je présenterai à ce concours.

Publié dans Ressenti du moment

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article