RETOUR EN FORCE

Publié le par Jimmy

Tout d'abord, je tiens à m'excuser. J'avoue que j'ai délaissé ce blog depuis quelque temps ; trop longtemps peut-être.

J'en suis le premier fautif. Mais parfois, la vie quotidienne n'en fait qu'à sa tête.

Je passe par une phase pas très facile ces temps-ci. Pour le coup, je ne travaille plus. Pour raison de santé. Ce qui, en soit, est une forme de libération. Et le mot n'est pas assez fort encore.

Je me sens, pour le moment seulement, totalement libéré de l'aliénation causée par notre société. Je vous épargnerais les détails concernant mes relatifs soucis qui en découlent : la banque, l'avis des autres sur le fait que je ne me lève plus pour gagner mon pain quotidien etc.

 

Toutefois, ce temps gagné me permet de me focaliser sur ma véritable passion : l'écriture.

Je ne conçois pas de passer une seule journée sans écrire ou consigner les idées qui me traversent l'esprit sur mon smartphone, sur une feuille WordPad ou sur un morceau de papier. Mon cerveau est toujours à l'affût. Je réfléchis sans arrêt ; ce qui a d'ailleurs donné le nom de ce blog. Creatio ex nihilo. Ce qui pourrait se traduire par "créer à partir de rien". Et c'est ce que je fais tout le temps. Les idées arrivent. Elles affluent. Je suis, pour schématiser, une sorte de port marchand. Je reçois la visite de cargots, de navires de tout bords pleins à craquer d'idées. Certaines sont bonnes. D'autres beaucoup moins. Et de temps en temps... il en arrive une... merveilleuse, sublime. Celle-là je les garde. Ou du moins j'ai apprit à la garder.

 

Avant d'avoir l'idée de créer ce blog, j'ai fureté un peu partout sur la Toile à la recherche d'internautes ayant eu la même idée que moi. Consignant sur leur blog ce qu'ils pensaient, leurs craintes, leurs espoirs. Et je dois bien avouer que je me suis paumé en route. J'ai voulu "faire comme" et non pas comme j'aurais voulu le faire. Grosse erreur. J'ai retenu la leçon. C'est pourquoi je n'ai pas effacé les pages précédentes du blog. Je les ais conservé car on apprend tous de nos erreurs. Je les garde pour m'empêcher de retomber dans ces niaiseries de pseudo-écrivain. Attention, je ne dis absolument pas que j'en sois un. Pour le moment, je m'arme. J'engrange. Viendra ensuite la digestion mais pour le moment je me contente d'apprendre... et ce blog en fait partie.

 

Dans ce blog "nouvelle formule", je vais avant tout parler de ma passion bien évidemment mais je vais aussi consigner toutes mes étapes qui m'aideront, je l'espère, à devenir ce que je pense être au fond de moi: un raconteur d'histoires. Autrement dit un écrivain. C'est ce que j'ai toujours voulu être et rien qu'en évoquant l'idée... je me sens revivre dans un sens. Comme si évoquer cette pensée seule me remplissait de bonheur.

C'est à cette pensée que je m'accroche les jours où je suis en bad. Bien sûr, je peux compter sur le soutient inconditionnel de ma femme et sur les gazouillis et les premiers pas de ma première fille (la seconde est déjà en route hihi!) Mais penser à mon avenir, en temps qu'écrivain, pouvoir avoir le luxe de m'asseoir devant mon ordinateur et de frapper le clavier, de pouvoir faire jaillir sur l'écran des histoires qui me font triper... C'est hors-norme quoi !

 

J'ai passé un mois complet à écrire sans relâche. J'ai parcouru le Net à la recherche d'appels à textes et je me suis lancé dans ceux que je pensais être dans mes cordes.

Il y a une nouvelle fantastique sur laquelle je travaille et que je vais bientôt achever. Et une autre nouvelle toujours dans le même genre que je n'ai pas encore commencé, dont j'ai pas mal d'idées et que j'espère adresser à un autre AT dont la deadline est pour mi-octobre. Autrement dit, je vais devoir me magner !

Mais je pense pouvoir relever le défi. Ou plutôt je le dois. Je le dois parce que c'est dans cette direction que je veux aller et que peu importe la route, je l'arpentrais.

 

Et pour paraphraser Walter Cronkite... And that's the way it was !

Publié dans Ressenti du moment

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article