Write in the sand

Publié le par Jimmy

"Le récit qui suit n'a ni début, ni fin. Car il est écrit dans le sable. Et que rien ne subsiste dans le sable ; pas même le vent.
Dans ce désert sans nom, sur cette planète sans passé, marchait un voyageur. Solitaire. Et la seule chose dont il pouvait se vanter de posséder était son vêtement long, tressé qui le recouvrait des pieds à la tête. Le protégeant de la tempête qui tentait de le renverser. En vain."

 

Je me suis levé ce matin avec une image persistante : celle d'un type qui voyage dans un désert, un peu à la manière d'un Fremen. Et cette image m'a suivit tout au long de la journée. Un voyageur qui chemine dans ce désert sans véritable but. Et là je me suis dit demandé ce qu'il pouvait bien faire là-bas, à marcher du matin au soir, comme un de ces protagonistes qui pullulaient dans la mythologie grecque ; me faisant penser à Atlas ou Sisyphe. Ce voyageur qui a tout du héros tragique.

Je pense tenir quelque chose de solide là...

A creuser bien entendu mais je sens qu'il y a quelque chose à faire avec ce petit texte.

Je me sens hanté par l'esprit de Franck Herbert... tant que ce n'est pas celui de Lovecraft :)

Publié dans Tites pensées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article